A/ QU’EST-CE QU’UNE SCINTIGRAPHIE MYOCARDIQUE ?

Le but de cet examen est d’explorer la vascularisation et la fonction du muscle cardiaque. 
L’examen est en général couplé à une épreuve d’effort ou une épreuve dite de stimulation « médicamenteuse ».

B/ INDICATION DE L'EXAMEN

Cet examen peut être réalisé dans le cadre du diagnostic de maladie coronarienne, en cas par exemple, de douleurs thoraciques ou bien dans le cadre du bilan chez un patient diabétique qui présente des facteurs de risque cardiovasculaire. 
L’examen est également indiqué dans le cadre du suivi chez un patient aux antécédents d’infarctus du myocarde, de dilatation des coronaires ou de pontage aortocoronaire.

C/ DÉROULEMENT DE L'EXAMEN

  1. Avant l’examen

Vous ne devez pas être à jeun : il faut prendre un petit déjeuner normal mais en excluant le thé, le café, le chocolat, le Coca-Cola. 
En ce qui concerne votre traitement habituel pour le cœur, vous devez demander l’avis de votre cardiologue pour savoir si vous devez le poursuivre ou l’arrêter quelques jours avant l’examen. 
Si vous êtes une femme, il est impératif de nous signaler un état de grossesse. De même si vous allaitez.

  1. L’examen se déroule en trois parties :

• Epreuve d’effort : Une épreuve d’effort est réalisée sur bicyclette sous surveillance avec enregistrement de votre électrocardiogramme. 
On vous injectera dans un petit cathéter préalablement mis en place dans une veine du bras, un radio-traceur (en général Sestamibi-Tc99m) au moment du maximum de l’effort. Dans certains cas, l’épreuve d’effort est remplacée ou couplée à une injection médicamenteuse (Persantine®, Dipyridamole).

• Imagerie après l’effort : Après une attente de 30 à 45 minutes, nous réaliserons des images de votre cœur : Vous serez allongé sur le dos ou parfois sur le ventre et l’appareil tournera autour de vous pendant une quinzaine de minutes (imagerie tomographique).

• Imagerie au repos : Pour certain cas, une nouvelle série d’images sera réalisée au repos 2 à 4 heures après l’épreuve d’effort. (Il arrive que ces images doivent être réalisées le lendemain de l’épreuve d’effort). 
Une deuxième injection du radiotraceur sera alors réalisée au repos et les images débuteront environ 30 minutes à 45 minutes après cette deuxième injection.

D/ EN PRATIQUE

Lors de l’épreuve d’effort, vous êtes surveillé et il est nécessaire que vous signaliez tout symptôme ressenti durant ou après l’examen. 
L’injection du radiotraceur lui même n’entraîne aucun effet indésirable. 

La dose de produit radioactif injectée est faible. 
La position sous caméra peut parfois être un peu pénible pour le dos ou les bras, mais elle est indispensable, de même que l’absence de tout mouvement durant la durée de l’enregistrement des images.

E/ APRÈS L'EXAMEN

Aucune précaution particulière n’est à prendre en général vis-à-vis de l’entourage. Signalez-nous cependant si vous avez une femme enceinte dans votre entourage proche, le médecin pourra vous donner des informations complémentaires. 

En cas d’allaitement, il faudra interrompre celui-ci pendant 24h.